Sélectionner une page

Comment améliorer son niveau d’orthographe facilement ?

L’orthographe facile

La langue française est réputée « belle » et je suis parfaitement d’accord avec cette affirmation.

Seulement, ses subtilités sont aussi difficiles à intégrer et à apprendre.

Or, difficile ne veut pas dire impossible.

Pour cela, il suffit de lire les lettres des Poilus, nos soldats de 14-18, qui écrivaient à leur famille des lettres magnifiques et sans faute. Ces combattants français n’avaient, parfois, qu’un certificat d’études et pourtant, leur style, leur syntaxe et leur orthographe étaient impeccables.

stimuler-dys

Aujourd’hui, peu de personnes – même avec une formation à bac+5 – ont un tel niveau de maîtrise de notre langue.

Or, il y a des moyens simples et efficaces pour améliorer son niveau de français et tendre vers le 10/10 en dictée.

Il ne s’agit pas de remède miracle. Avec un peu de travail et une méthode ciblée, il possible d’écrire en ne faisant plus de fautes et cela en se passant d’outils comme un logiciel correcteur d’orthographe ou une application similaire.

ortho

Mémoriser l’orthographe des mots en guidant son attention

 

Dans un premier temps, avoir pour projet l’amélioration de l’orthographe passe par la constitution d’un stock de mots mémorisés correctement.

Ce sont les fameuses listes de vocabulaire que les écoliers ont à intégrer.

Seulement, il faut bien reconnaître que cette énumération de mots peut vite se révéler indigeste.

Or, grâce aux avancées des neurosciences, il est possible de rendre cet apprentissage simple et efficace, sans ligne à copier pendant des heures.

En effet, les découvertes scientifiques concernant le fonctionnement du cerveau ont permis de découvrir des formes d’apprentissage nouvelles. Curieusement, elles sont peu connues dans les écoles, ce qui est bien dommage.

Ces techniques permettent de guider l’attention en ciblant une difficulté ou une particularité d’un mot.

Comment fonctionne cette mémorisation de l’orthographe ?

En créant des liens entre le sens du mot, des repères visuels avec des illustrations et des questions qui vont favoriser l’observation. Avec ces outils, la mémorisation se met en place.

Cela n’exclut pas, bien-sûr, les révisions et les exercices d’entraînement. Ils sont indispensables pour ancrer l’orthographe des mots dans la mémoire.

Cette formation particulière qui permet d’améliorer son niveau de français est efficace pour tous. Il faut souligner qu’elle convient particulièrement aux personnes dyslexiques.

Mon expérience de mère avec mes fils

Ce dernier point est important.

J’ai deux fils.

Le premier n’a jamais eu aucune difficulté pour apprendre ses cours et les longues listes de mots données par l’école, ni pour mettre en application – et donc écrire correctement – les mots retenus.

Pour le second, rien à voir. La mémorisation d’une liste très réduite de mots a tout-de-suite été problématique. Les répétitions, écrire une ligne ou mille, revenait à zéro.

Ce n’était pas un manque de travail ou de temps passé, mais la mémorisation était comme un château de sable au bord de la mer… après le passage de la marée (donc d’une nuit), il ne restait plus rien.

Un jour, un spécialiste des troubles de l’apprentissage de l’hôpital Robert Debré m’a conseillé de faire des mots illustrés pour faciliter la mémorisation.

Au début, j’avoue que j’ai trouvé cette proposition farfelue. Mais comme j’avais essayé tous les outils classiques et que j’étais dans une impasse, j’ai essayé cette technique.

Ça a été une belle réussite.

ce2-mots

Mon livre pour mémoriser l’orthographe facilement

Pour aider mon fils à se créer un stock de mots, j’ai donc conçu des fiches de mots illustrés. En fonction de mes observations, j’ai amélioré le concept peu à peu.

D’abord, je me suis fondée sur les listes de mots données par l’école, pour une classe de Ce2.

J’ai créé les fiches de mots illustrés.

Pour approfondir la durabilité de la mémorisation et faciliter la vie des parents, j’ai développé des questions destinées à figer l’orthographe dans la mémoire de l’enfant.

Dans ce processus, les révisions sont importantes, tout comme la mise en application à l’écrit. J’ai donc, tous les dix mots, proposé des phrases de dictées qui permettent de vérifier la bonne acquisition de l’orthographe, mais aussi de travailler autour du verbe et de sa conjugaison.

Enfin, pour permettre un apprentissage organisé, j’en ai fait un programme sur dix semaines.

Du lundi au vendredi, l’enfant doit apprendre deux mots par jour.

Le week-end est, d’abord, avec des exercices sous forme de phrases dictées, consacré aux révisions et à la correction des erreurs dans le texte écrit. Il permet aussi de découvrir des règles d’orthographe que personne n’apprend plus… et qui sont bien utiles pour progresser facilement.

Ne plus faire de fautes d’orthographe en s’appuyant sur des règles simples

En effet, le secret pour écrire sans faute, c’est aussi de connaître les règles d’orthographe.

À l’école, les élèves passent des heures d’études à apprendre les règles de grammaire. Bizarrement, les règles d’orthographe ne sont plus enseignées en France.

C’est dommage, car cet apprentissage de la langue est simple et facile.

Ainsi :

  • Savez-vous qu’en français, le son « JI » s’écrit toujours avec les lettres « G I » et jamais avec un « J » ?
  • Vous rappelez-vous que la lettre « Q » est toujours accompagnée du « U », sauf dans deux exceptions ?
  • Vous a-t-on enseigné que tous les mots qui commencent par « EF » doublent le « F » à une exception près ?

Améliorer son niveau d’orthographe est accessible à tout le monde, à condition d’avoir accès à la bonne formation.

C’est pourquoi, j’ai conçu le livre Les secrets de l’orthographe dévoilés.

Pour les enfants ou les adultes, si vous avez le projet de progresser en orthographe, ce livre est un indispensable à avoir. C’est sans doute le meilleur investissement que vous ferez.

Améliorer son orthographe et comprendre l’importance de la grammaire grâce à la lecture

Après ces deux fondamentaux : mémoriser un stock de mots et connaître les règles d’orthographe, le troisième secret est de lire.

Mais avant, il faut apprendre à aimer la lecture.

Pour cela, le meilleur des conseils est qu’il faut choisir avec un soin particulier les livres retenus.

Pour les enfants, il y a des livres drôles comme Le roman de Renart qui relate les aventures d’un renard malin en de petites histoires amusantes. Il y a, également, les livres touchant comme les Contes d’Oscar Wilde ou Les Contes de Madame Fleurieux.

Il y a également de courts romans instructifs comme Louis Braille, l’enfant de la nuit de Margaret Davidson.

Pour les adolescents, les contes et nouvelles de Maupassant ou Dino Buzzati sont formidables, car ils permettent de plonger le lecteur dans un univers captivant en quelques pages. Ou encore, pour les personnes qui aiment le réalisme… il y a aussi les histoires de Pierre Bellemare.

Le tout est de trouver la bonne porte d’entrée pour apprendre à aimer lire et ainsi, progressivement, améliorer son niveau d’orthographe.

Poursuivez votre découverte avec les autres articles de LaetitiaLorniac.com :
Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 16 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.