Sélectionner une page

Comment aider son enfant à améliorer ses fautes d’orthographe ?

L’orthographe et les dictées font souvent partie des cauchemars des enfants. Certains élèves semblent apprendre facilement, quand, pour d’autres, les difficultés s’accumulent.

En tant que parent, si vous souhaitez aider votre enfant à limiter ses fautes puis devenir un champion en orthographe, sachez que c’est possible avec de bons outils.

Il faut du temps.

Du travail.

De l’énergie.

Mais, au bout de ce chemin, les progrès à l’écrit seront réels. La fameuse dictée hebdomadaire ne sera plus une épreuve.

Voici comment faire.

Tout d’abord, sachez que l’orthographe s’apprend. Il y a des principes généraux et des exceptions que plus personne ne connait mais il n’en a pas toujours été ainsi.

L’évolution de l’école

Pourquoi le niveau d’orthographe est devenu si faible chez nos enfants ?

Au temps du Ministère de l’Instruction publique, à l’école primaire, les enfants passaient leur cinq années d’études à intégrer les principes orthographiques, les règles de grammaire ainsi que faire des calculs et découvrir la belle Histoire de France.

Ces savoirs étaient considérés comme élémentaires.

Ainsi, si vous retrouvez des manuels scolaires des années 1900, vous pourrez constater à quel point l’enseignement était structuré. Les enfants avaient des repères clairs en français et dans les autres matières fondamentales.

Le niveau général était bon.

Depuis, la situation dans nos écoles a bien changé.

Les titulaires d’un certificat d’études de l’époque avaient un meilleur niveau en français que la plupart de nos Bac+5 d’aujourd’hui.

L’Instruction publique a laissé la place à l’Éducation nationale et a délaissé le savoir de base notamment en orthographe.

Pourquoi je me suis intéressée à la manière d’enseigner l’orthographe aux enfants ?

L’orthographe s’apprend simplement.

Seulement, si l’école n’enseigne plus ce savoir fondamental, c’est à la famille de le transmettre.

C’est ce que j’ai fait avec mes fils.

Il était important pour moi que leur niveau de français soit bon. Avec le premier, c’était facile. Il intégrait les notions d’orthographe par habitude. Je n’avais rien à faire.

Avec le second, l’acquisition était beaucoup plus difficile. J’avais donc besoin de lui transmettre un enseignement structuré pour qu’il puisse corriger ses fautes. Les cours et la méthode donnée en classe n’étaient pas du tout adaptés aux besoins de mon enfant.

Pour l’aider, j’ai développé deux outils simples et efficaces qui seront précieux à d’autres enfants en difficulté.

Apprendre l’orthographe avec des règles simples et oubliées

À mon avis et selon mon expérience, apprendre les règles d’orthographe avec leurs exceptions, est le moyen le plus simple pour permettre à son enfant de corriger ses fautes à l’écrit.

Vous retrouverez ces cours fondamentaux dans mon livre Les secrets de l’orthographe dévoilés.

Avec ces règles, plus besoin d’ingurgiter des listes interminables de mots ou de faire des lignes d’écriture qui ne servent à rien.

Pour les enfants, même ceux présentant des troubles de l’apprentissage comme la dyslexie ou la dysorthographie, il est possible de retenir une règle d’orthographe par semaine.

Avec mon livre, votre enfant ne fera plus de faute en sachant que :

Pour produire le son « GI », la lettre « J » n’est jamais utilisée

Tous les mots qui commencent par « EF » doublent le « F » sauf une exception

Le son « BAN » ne s’écrit jamais avec les lettres « BEN » sauf dans deux mots et leurs dérivés

Vous retrouverez ces principes et leurs exceptions détaillés dans mon livre.

Cet apprentissage progressif des subtilités de la langue écrite permettra à votre enfant d’avoir un socle de connaissances solides.

Se servir d’un outil adapté à votre enfant pour progresser en orthographe

En plus des principes orthographiques, certains enfants auront besoin de mémoriser un stock de mots usuels.

Chaque année, à l’école primaire, l’enfant doit savoir écrire des mots précis sans difficulté. Pour atteindre cet objectif, les dernières découvertes de la science peuvent venir en aide aux parents.

En effet, les fonctionnements du cerveau dans les mécanismes de l’apprentissage sont de mieux en mieux connus. C’est notamment les avancées des neuro-sciences qui ont permis de développer de nouvelles formes d’enseignement comme les méthodes visuo-sémantiques.

C’est en m’appuyant sur ces avancées que j’ai conçu des livres d’apprentissage de l’orthographe des mots, comme Mon orthographe illustrée Ce2, 10 semaines pour ne plus faire de faute en Ce2.

Dans ce livre, je propose un programme d’une durée de dix semaines. Du lundi au vendredi, l’enfant doit apprendre deux mots par jour sur la base de fiche de mot-illustré. La fin de semaine sera consacrée aux révisions avec la dictée de phrases simples.

Un exemple de mot à savoir écrire en primaire

Chez les enfants, il existe des mots particulièrement difficiles à mémoriser comme le mot bizarre.

Je vais prendre cet exemple pour détailler ma méthode.

Tout d'abord,

la fiche de mot-illustré est présentée à l’enfant. Il doit l’observer, retenir les éléments distinctifs et lire la phrase du dessous.

Puis,

une fois que l’enfant est prêt, un des parents (ou un adulte) reprend le livre et pose les questions proposées dans la fiche.

Enfin,

Si l’enfant se trompe dans ses réponses, il est autorisé à consulter la fiche.

 

 

À la fin de la semaine, les parents vérifient l’acquisition des connaissances de leur enfant avec la dictée d’une phrase simple. Il pourra procéder à la correction de son texte en vérifiant les fiches de mot-illustré et gagner, ainsi, en autonomie.

Les mots en gras correspondent au programme de la semaine écoulée.

Partir des écrits de l’enfant pour l’aider à corriger ses fautes

Avec cette base de connaissances qui facilite l’écriture des mots, vous disposerez d’outils pour faire des rappels de connaissance à votre fils ou votre fille.

En effet, si dans une dictée en classe, il écrit mal le mot : GIRAFE

Vous pourrez lui rappeler :

« Attention, rappelle-toi de la règle du son « GI » »

Dans la même logique, si votre fils ou fille écrit le mot BIZARRE avec des erreurs, vous pourrez solliciter sa mémoire en lui disant :

« Tu as déjà vu ce mot. Il y avait deux chats sur l’illustration. Comment s’appellent-ils ? Que dit la phrase sur eux ? ».

Ainsi, l’enfant pourra corriger ses fautes tout seul et améliorer sensiblement la qualité de ses textes écrits et de son orthographe.

 

Poursuivez votre découverte avec les autres articles de LaetitiaLorniac.com :
Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 + 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.