Sélectionner une page

Comment faire progresser les élèves en dictée ?

Améliorer les dictées de vos élèves simplement en suivant des principes clairs

En tant que professeur, vous le savez déjà, il n’y a pas de secret : pour progresser en orthographe, il un peu de travail et du temps. Cependant, avec un minimum de persévérance, les progrès peuvent être nets et rapides même pour les élèves les plus rétifs.

Pour cela, il faut établir des priorités dans les apprentissages et créer des liens entre l’expression orale (les sons), la rédaction incluant les notions de grammaire et d’orthographe et les dictées.

Inciter les élèves à réviser les bases de l’orthographe simplement

Les fameux Hussards noirs de la République enseignaient aux écoliers les règles d’orthographe. Cela permettait aux enfants, avec un niveau équivalent au certificat d’études, d’avoir un très bon niveau de français.

Malheureusement, ces règles ne sont plus enseignées aujourd’hui à l’école. Pour l’Éducation Nationale, l’orthographe s’acquiert par habitude. C’est dommage car cette forme « d’enseignement » pratique ne pas de facilite pas l’apprentissage de certains élèves faibles en français… et c’est un euphémisme.

En effet, pour les élèves faibles à l’écrit, il est important de créer des repères simples.

C’est dans ce cadre que j’ai écrit mon livre.

À titre d’exemple, il serait bien utile à vos élèves de savoir :

  • Que tous les noms féminins qui se terminent par « OI » prennent un « E » sauf huit exceptions,
  • Que tous les mots qui commencent par « TOR » doublent le « R »,
  • Que tous les mots qui commencent par « IR » doublent le « R » sauf quatre exceptions.

Vous pourrez retrouver ces règles et le détail de leurs exceptions dans mon livre Les secrets de l’orthographe dévoilés.

Par ailleurs, quand cela est possible, sur la copie de la dictée, l’enseignant peut parfaitement rappeler la règle d’orthographe qui permet à l’enfant de corriger sa faute de manière autonome.

De plus, pour les enfants « dys », avec une dyslexie ou une dysorthographie, apprendre l’orthographe avec la méthode visuo-sémantique est un outil pédagogique particulièrement efficace même pour les classes du collège. Concrètement, cet apprentissage permet de remettre les lettres des mots dans l’ordre et de stimuler la mémoire des mots.

Approfondir les notions de grammaire avec des ressources claires

En parallèle à ces principes fiables d’orthographe, maîtriser les fondements de la grammaire est un des piliers pour progresser en dictée.

Dans ce cadre, les élèves ont tout intérêt à se munir du Grevisse du collège pour comprendre les mécanismes de la grammaire française. L’avantage de ce livre, c’est qu’il présente les notions de grammaire de manière progressive. Sa mise en page est attractive. L’élève peut donc les intégrer progressivement pour améliorer la qualité de ses écrits.

Toujours vérifier les conjugaisons des verbes

L’enseignement de la conjugaison se fait essentiellement à l’école primaire. Pour maîtriser les subtilités des différents modes et des temps, le Grévisse du collège sera – là aussi – une aide précieuse. De plus, pour vérifier la bonne conjugaison des verbes, les enseignants ont tout intérêt à inciter les élèves à avoir un Bescherelle en classe et à la maison.

À mon avis, les éditions anciennes (antérieures à 1990) sont d’une qualité supérieure à celles qui sont plus récentes. La logique de la présentation est plus claire. Cela facilite la bonne appropriation de ce manuel (quasi) scolaire et limite le risque de fautes chez les enfants.

Proposer aux élèves de faire des entraînements aux dictées gratuits et efficaces

Le service public de l’information a – parfois – de bonnes ressources.

Ainsi, France Culture propose des podcasts de dictées accessibles à tous et gratuits. Ils sont disponibles sur le site de France Culture.

Les dictées proposées sont extraites d’un texte issu de l’œuvre d’un auteur célèbre.

L’avantage, c’est qu’il s’agit d’une véritable dictée à deux niveaux (pour les élèves puis pour les personnes confirmées), avec des corrections. Ainsi, l’élève est autonome pour réaliser cet exercice d’entraînement à l’écriture d’un texte.

Avec l’apprentissage régulier des règles orthographiques et grammaticales et un entraînement sérieux avec les dictées, l’amélioration du niveau de français à l’écrit est réelle.

Inciter ses élèves à écrire

Pour progresser en dictée et mettre en application l’enseignement qu’il a reçu, l’élève a tout intérêt à écrire un petit texte tous les jours.

Cela lui permettra de restituer les notions qu’il a dues intégrer lors de ses cours de français.

Dans une classe, il est également possible de créer un groupe avec des élèves faibles en dictée pour reprendre, lors des cours, des notions pratiques qui permettent de réduire les sources principales de fautes à l’écrit.

Inculquer à ses élèves la rigueur nécessaire à la relecture de son texte

Des fautes d’inattention, tout le monde en fait. Ce sont des erreurs qu’il est facile de corriger lors de la relecture d’un texte.

Cela étant, pour que cette lecture soit efficace, il faut qu’elle soit dynamique. Pour chaque phrase de la dictée, il faut se demander :

  •  Quel est le sujet ? Qui fait l’action ?
  • Est-ce un sujet féminin ou masculin ?
  • Singulier ou pluriel ?

L’information recueillie va permettre de vérifier les accords des noms et des adjectifs et la bonne conjugaison du verbe.

Cette discipline est nécessaire aux enfants pour leur permettre de progresser rapidement en dictée.

Poursuivez votre découverte avec les autres articles de LaetitiaLorniac.com :
Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

18 − treize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique
      Calculate Shipping
      Apply Coupon